Quels types d'aides peuvent être obtenus lors de la création d'une entreprise en 2023 ?

Quels types d’aides peuvent être obtenus lors de la création d’une entreprise en 2023 ?

Créer une entreprise n’est pas une mince affaire, surtout lorsqu’il s’agit de financer le projet. Heureusement, en 2023, les entrepreneurs en herbe peuvent bénéficier de plusieurs types d’aides financières pour soutenir leur projet de création.

Ce qu'il faut retenir :

  • Les entrepreneurs en herbe en 2023 ont accès à différents types d'aides financières pour soutenir leur projet de création d'entreprise.
  • L'ACRE offre une exonération partielle des cotisations sociales pour les auto-entrepreneurs.
  • L'ARCE permet aux demandeurs d'emploi de recevoir en capital une partie de leurs allocations chômage.
  • Le prêt d'honneur est un prêt à taux zéro accordé aux entrepreneurs pour les aider dans leur projet.
  • Pôle emploi propose des aides telles que l'ARE, une allocation chômage maintenue en cas de création d'entreprise, et une aide à la mobilité pour les frais de déplacement.

Les aides financières à la création d’entreprise en 2023

Les créateurs repreneurs d’entreprises peuvent accéder à un grand nombre d’aides financières. Ces dernières sont accordées par l’État, les collectivités territoriales ou encore des organismes privés.

L’ACRE, une aide précieuse pour les entrepreneurs

L’ACRE (Aide à la Création et à la Reprise d’une entreprise) est une aide très prisée par les entrepreneurs. Elle offre une exonération partielle de leurs cotisations sociales pendant une période déterminée. Ainsi, pour les auto-entrepreneurs, l’exonération ACRE représente une réduction significative du taux de cotisations sociales sur le chiffre d’affaires.

Tous les demandeurs d’emploi créant ou reprenant une entreprise peuvent bénéficier de l’ACRE, qu’ils soient indemnisés ou non. La demande doit être faite au moment de la déclaration de création de l’entreprise auprès de l’URSSAF.

L’ARCE, une aide pour le financement de votre projet

L’ARCE (Aide à la Reprise ou à la création d’entreprise) est une autre aide importante. Elle permet au demandeur d’emploi de recevoir en capital une partie de ses allocations chômage. Le montant de l’ARCE correspond à 45% du montant des droits au chômage restant à l’entrepreneur lors de sa demande.

Le prêt d’honneur, un coup de pouce pour votre entreprise

Le prêt d’honneur est un prêt à taux zéro accordé aux entrepreneurs pour les aider à créer ou reprendre une entreprise. Ce prêt peut être accordé par plusieurs organismes, tels que Initiative France ou Réseau Entreprendre.

Les aides de Pôle emploi pour la création d’entreprise

Pôle emploi propose également des aides à la création d’entreprise. En plus de l’ACRE et de l’ARCE, d’autres aides sont à disposition des demandeurs d’emploi.

L’ARE, une aide pour le maintien de vos revenus

L’ARE (Allocation d’Aide au Retour à l’Emploi) est une allocation chômage que vous pouvez continuer à percevoir en cas de création ou de reprise d’entreprise. Pour cela, il faut être inscrit comme demandeur d’emploi et justifier une période de travail antérieure.

L’aide à la mobilité

Pôle emploi propose une aide à la mobilité pour les demandeurs d’emploi qui doivent se déplacer pour créer leur entreprise. Cette aide peut couvrir les frais de déplacement, d’hébergement et de repas.

Les aides fiscales à la création d’entreprise

L’État propose plusieurs dispositifs d’aides fiscales pour soutenir les entrepreneurs dans leur projet de création d’entreprise.

Le crédit d’impôt recherche

Le crédit d’impôt recherche est un dispositif fiscal qui a pour objet de soutenir les entreprises qui réalisent des dépenses de recherche et développement. C’est une réduction d’impôt calculée sur la base des dépenses de R&D engagées par l’entreprise.

L’exonération de la CFE

La CFE (Cotisation Foncière des Entreprises) peut être exonérée pour les entreprises nouvelles, sous certaines conditions. Cette exonération peut être totale ou partielle, selon la situation de l’entreprise.