La question de l’impôt sur le revenu en Andorre

État autonome limitrophe de la France et de l’Espagne, Andorre est un territoire où il fait bon vivre. Si vous y êtes installé ou avez cela en projet, il y a des informations à connaître, notamment celles concernant son système d’imposition sur le revenu. Découvrez quelques explications sur les différents taux d’impôt, leurs calculs et les avantages du régime fiscal en Andorre.

Ce qu'il faut retenir :

  • En Andorre, seuls les contribuables dont le revenu global annuel est supérieur à 24 000 € sont imposables.
  • Le taux d'imposition en Andorre varie en fonction du revenu : 0% pour un revenu entre 0 et 24 000 €, 5% pour un revenu entre 24 000 et 40 000 €, et 10% pour un revenu d'au moins 40 000 €.
  • Les avantages du régime fiscal andorran comprennent la possibilité d'obtenir rapidement la résidence fiscale avec une présence temporaire d'au moins 183 jours par an, des abattements fiscaux et exonérations pour les résidents fiscaux, et la convention de non double imposition qui évite le double paiement des impôts sur un même revenu dans les deux pays.

Comment est calculé l’impôt sur le revenu en Andorre ?

La déclaration d’impôts est valable en Andorre comme dans plusieurs pays d’Europe. Si vous l’avez choisie comme résidence fiscale, vous êtes alors tenu de vous conformer à cette exigence. L’administration fiscale calcule votre impôt sur les revenus générés par vos activités professionnelles et commerciales, et vos biens patrimoniaux.

Comme on peut le lire sur le site gestoria-andorre.com, seuls les contribuables dont le revenu global annuel est supérieur à 24 000 € sont imposables en Andorre. Ce n’est qu’après la détermination de l’impôt à vous facturer qu’elle vous adresse l’avis d’imposition. Vous disposez ainsi de 6 mois au cours de l’année civile suivante (entre avril et septembre) pour le paiement de la redevance. En ce qui concerne le calcul, il s’effectue sur la base du barème d’impôt suivant :

  • 0 % d’impôt quand le revenu est entre 0 et 24 000 €,
  • 5 % d’impôt quand le revenu est entre 24 000 et 40 000 €,
  • 10 % d’impôt quand le revenu est d’au moins 40 000 €.

Concrètement, voici à quoi vous attendre selon le palier dans lequel vous êtes situé. Pour un revenu annuel en dessous du seuil minimum, vous ne payez rien. Si le revenu annuel est de 35 000 € par exemple, il faut dans un premier temps faire la soustraction de 24 000 €. La somme restante de 11 000 € est multipliée par 5 %. Votre avis d’imposition mentionnera dans ce cas 550 € de redevance à votre charge pour l’année civile N-1. En ce qui concerne le dernier palier, la déduction de la somme de 24 000 € s’effectue également avant l’application des 10 % et du palier à 5 % sur la différence obtenue.

impôt sur le revenu en Andorre

Quels sont les avantages du régime fiscal andorran ?

Andorre est une principauté dynamique et paisible dont la politique fiscale est attractive. C’est sans doute pour cela que les ressortissants de France et d’Espagne vont s’y installer.

Obtenez rapidement la résidence fiscale

Les Andorrans sont accueillants et vous allez aimer y vivre. Si vous recherchez un espace en Europe où entamer de nouveaux projets de vie, c’est Andorre qu’il faut choisir. Le régime fiscal andorran vous permet de vous installer sans être en permanence sur le territoire. Il est autorisé une présence temporaire d’au moins 183 jours par an.

Pour ceux qui viennent en Andorre pour entreprendre un business en ligne, créer une entreprise ou délocaliser leur activité, ils peuvent prétendre à la résidence active. Si vous n’avez pas de projets lucratifs ou souhaitez simplement faire des investissements passifs, contactez une gestoria en Andorre.

Bénéficiez des abattements fiscaux et exonérations pour les résidents fiscaux

Le régime fiscal andorran permet de payer peu d’impôt grâce à la convention de non double imposition. Cela vous évite le double paiement de vos impôts sur un même revenu dans les deux pays. De même, quand vous décidez de transférer vos biens à vos enfants et autres ayants droit, l’héritage n’est pas frappé d’impôt. La succession est l’une des exonérations prévues par la fiscalité andorrane et vous y avez accès à condition d’être un résident fiscal.