Quelle est la réglementation en vigueur pour installer un bâtiment modulaire ?

Les bâtiments modulaires sont de plus en plus répandus en France, que ce soit pour des projets à long terme ou pour des besoins temporaires. Ils offrent une solution rapide, flexible et économique pour la construction d’espaces de travail et de logements. Cependant, leur conception est soumise à des normes très strictes en raison de leur nature mobile et préfabriquée. Découvrez les règles principales liées à l’installation de ces structures.

Ce qu'il faut retenir :

  • Les bâtiments modulaires doivent respecter les mêmes normes et réglementations que les constructions traditionnelles.
  • Pour l'installation d'un bâtiment modulaire, il faut se conformer aux règles d'urbanisme en vigueur, notamment en ce qui concerne la surface de plancher.
  • Certaines municipalités peuvent imposer des règles supplémentaires, notamment en fonction de l'utilisation de la structure et du nombre de personnes qui y travaillent.
  • Il est recommandé de faire appel à un professionnel qualifié et expérimenté, comme un fabricant de bâtiments modulaires ou un architecte spécialisé, pour s'assurer d'être en conformité avec les réglementations.
  • Les bâtiments modulaires offrent une grande flexibilité en termes de taille, de forme et de matériaux utilisés, et peuvent être adaptés à différents usages. Il est également possible d'opter pour des options écologiques pour minimiser l'impact environnemental du bâtiment.

Les bases de la réglementation des bâtiments modulaires en France

Un bâtiment modulaire, préfabriqué ou encore temporaire ne bénéficie d’aucun régime particulier. Toute structure modulaire est soumis à la même réglementation qu’une construction traditionnelle.

Cette réglementation est principalement encadrée par la loi Grenelle 2. Celle-ci fixe les normes techniques et environnementales pour les constructions modulaires. Elle permet de garantir un niveau de sécurité et de solidité équivalent aux structures traditionnelles.

D’après le spécialiste du modulaire de réemploi Deltamod, l’installation de ce type de bâtiment doit suivre les règles d’urbanisme en vigueur dans la commune où il se trouve. Cela implique de se pencher sur la surface de plancher (anciennement SHOB : Surface Hors Œuvre Brute).

Si celle-ci est inférieure à 20 m² pour une nouvelle construction ou pour 40m² pour une extension, une simple déclaration préalable de travaux suffit. Au-delà de cette surface, un permis de construire s’impose.

Certaines municipalités peuvent imposer des règles supplémentaires, notamment celles ayant un plan local d’urbanisme (PLU). Une fois l’approbation obtenue, le bâtiment doit être réalisé conformément aux normes de sécurité et d’incendie en vigueur. Des mesures spécifiques peuvent être nécessaires pour les installations en fonction de l’utilisation de la structure et du nombre de personnes qui y travaillent.

Pour garantir la solidité, l’étanchéité et la durabilité du bâtiment, celui-ci doit être conçu selon les normes liées aux constructions traditionnelles. Il s’agit fondamentalement des règles concernant les fondations, les murs, le toit, l’isolation et la ventilation.

Comment s’assurer d’être en conformité avec les réglementations ?

Il est recommandé de faire appel à un professionnel qualifié et expérimenté dans le domaine. Un fabricant de bâtiments modulaires compétent est en mesure de vous fournir des conseils adéquats pour réussir votre projet. Il vous offre une assistance pour obtenir les autorisations nécessaires.

Il est capable de concevoir votre logement en conformité avec les exigences légales. De plus, il peut proposer des solutions sur mesure qui répondent à vos besoins spécifiques tout en suivant les normes en vigueur. Un architecte spécialisé dans ce type de construction peut également apporter une expertise importante. Il s’assure que le bâtiment modulaire répond à toutes les exigences réglementaires et environnementales. Il vous aide à créer un design personnalisé qui maximise le potentiel de la structure tout en respectant les contraintes locales.

réglementation bâtiment modulaire

Choisissez le type, la conception et l’agencement de votre bâtiment modulaire

Ces constructions modulaires offrent une grande flexibilité en termes de taille, de forme et de matériaux utilisés. Elles peuvent être adaptées à différents usages, qu’il s’agisse d’un espace de travail, d’une salle de classe, d’une crèche ou encore des réfectoires ou vestiaires et sanitaires. De plus, il est facile de les agrandir, de les déplacer ou de les réaménager pour répondre aux besoins changeants.

Si le modulaire neuf en achat ou location est souvent plébiscité, le modulaire de réemploi devient très tendance. En accord avec l’économie circulaire, des entreprises spécialisées reconditionnent des préfabriqués en fin d’usage pour leur donner une seconde vie. Nous vous conseillons également d’opter pour un contrat de maintenance et d’étudier la possibilité d’un rachat modulaire afin de donner de la valeur à votre parc immobilier.

Le choix de la conception et de l’agencement parfait dépend de la situation géographique et de vos objectifs à long terme. Optez pour des matériaux durables et respectueux de l’environnement, en conformité avec les réglementations en vigueur.

Les fabricants proposent pour la plupart des options écologiques telles que des panneaux solaires, des systèmes de récupération d’eau ou une isolation renforcée. Ces solutions sont bénéfiques pour minimiser l’impact environnemental du bâtiment.