Assurance vie : comment ça fonctionne ?

Assurance vie : comment ça fonctionne ?

Assurance vie : comment ça fonctionne ?

Vous vous demandez comment fonctionne une assurance vie ? Vous êtes à la recherche d’informations pour comprendre ce produit d’investissement qui semble si complexe ? Vous voulez savoir comment gérer au mieux votre contrat d’assurance vie ? Ne vous inquiétez pas, vous êtes au bon endroit. Nous allons tout vous expliquer sur l’assurance vie, de sa souscription à sa gestion, en passant par les versements, les intérêts et la fiscalité.

Ce qu'il faut retenir :

  • Points clés de l'article:
  • L'assurance vie est un contrat dans lequel un assureur s'engage à verser un capital ou une rente à des bénéficiaires désignés en échange de versements effectués par le souscripteur.
  • L'assurance vie offre une flexibilité en permettant au souscripteur de choisir entre différents supports d'investissement, tels que des fonds en euros ou des unités de compte.
  • La gestion du contrat d'assurance vie peut être effectuée en gestion libre ou en gestion pilotée, où un gestionnaire professionnel prend en charge la répartition de l'épargne.
  • Sur le plan fiscal, l'assurance vie bénéficie d'avantages tels qu'un abattement sur les gains après 8 ans et une exonération des droits de succession jusqu'à 152 500 euros par bénéficiaire.

Comprendre le fonctionnement de l’assurance vie

L’assurance vie est un contrat par lequel un assureur s’engage, en échange de versements (ou primes) effectués par le souscripteur, à verser un capital ou une rente à une ou plusieurs personnes désignées, appelées bénéficiaires. Ce versement a lieu soit à une date précise définie dans le contrat, soit dans l’éventualité du décès du souscripteur.

L’assurance vie est un produit d’investissement qui offre une grande flexibilité. Le souscripteur a le choix entre différents supports d’investissement, qui peuvent être des fonds en euros, des unités de compte ou une combinaison des deux. Les fonds en euros sont des placements sécurisés, dont le capital est garanti et qui rapportent un intérêt annuel. Les unités de compte, quant à elles, sont plus risquées mais peuvent offrir un rendement plus élevé.

La gestion de votre contrat d’assurance vie

La gestion de votre contrat d’assurance vie peut se faire de deux manières : en gestion libre ou en gestion pilotée. En gestion libre, c’est vous qui décidez de la répartition de votre épargne entre les différents supports d’investissement. Vous avez la main sur votre contrat et pouvez effectuer des arbitrages à tout moment.

En gestion pilotée, c’est un gestionnaire professionnel qui s’occupe de la répartition de votre épargne en fonction de votre profil d’investisseur et des conditions de marché. C’est une option intéressante si vous n’avez pas le temps ou les connaissances nécessaires pour gérer vous-même votre contrat.

Les aspects fiscaux de l’assurance vie

L’assurance vie bénéficie d’une fiscalité avantageuse. Lors d’un rachat partiel ou total de votre contrat, les gains sont soumis à l’impôt sur le revenu ou au prélèvement forfaitaire unique, au choix. Mais après 8 ans, un abattement de 4600 euros (ou 9200 euros pour un couple) est appliqué.

Suite au décès, l’assurance vie n’est pas soumise aux droits de succession dans la limite de 152 500 euros par bénéficiaire. Au-delà, une taxe de 20% est appliquée, et de 31,25% au-delà de 700 000 euros.

Que se passe-t-il en cas de décès du souscripteur ?

En cas de décès du souscripteur, le capital de l’assurance vie est versé aux bénéficiaires désignés dans la clause bénéficiaire du contrat. Il est donc crucial de bien rédiger cette clause pour que vos souhaits soient respectés.