Les meilleurs conseils pour demander un acompte sur salaire

Vous êtes à la recherche des meilleurs conseils pour demander un acompte sur salaire à votre employeur ? Vous devez connaître le montant à demander, le droit du salarié et les conditions pour obtenir une avance ?

Ce qu'il faut retenir :

  • Un acompte sur salaire est une partie de la rémunération anticipée versée avant le versement du salaire complet.
  • Le salarié a le droit de demander un acompte, mais il doit respecter certaines conditions préalables.
  • Il est possible de demander un acompte par courrier, par mail ou via un formulaire mis à disposition par le service paie de l'employeur.
  • Le montant de l'acompte ne peut pas dépasser la moitié du salaire mensuel, sauf accord exceptionnel de l'employeur.
  • Si un acompte ne suffit pas, il est possible de demander une avance sur salaire ou d'autres dispositifs financiers proposés par l'employeur, voire de recourir à une cellule d'assistance sociale.

Qu’est-ce qu’un acompte sur salaire ?

Un acompte sur salaire est une partie de votre paye qui est versée à votre employeur avant le versement de votre salaire. Seul le versement est anticipé.

C’est le règlement du travail déjà réalisé et non une avance sur salaire : c’est à dire que vous être rémunérés pour le temps que vous avez déjà passé au sein de l’entreprise dans le mois en cours. Ce qui explique que le montant ne peut dépasser la moitié de votre salaire puisque le versement de votre acompte sera effectué le 15 du mois.

L’acompte sur salaire, au même titre que votre rémunération habituelle, est soumis aux cotisations sociales et charges qui sont déduites de votre salaire brut.

avance sur salaire

Quels sont les droits du salarié ?

Selon le code du travail, un employé a bien le droit de demander un acompte sur salaire. Néanmoins, il est nécessaire de respecter quelques conditions préalables.

Votre employeur peut refuser un acompte sur salaire si vous n’êtes pas en règle au niveau comptable, par exemple si vous avez déjà bénéficié de plusieurs avances sur salaire non recouvrées à la date de la demande.

Vous devez avoir un contrat en cours de validité et ne pas être en cours de départ : si la comptabilité prépare votre solde de tout compte, lui imposer un acompte pendant cette période est le meilleur moyen de créer des écarts comptables.

Comment demander un acompte sur salaire ?

Pour obtenir une avance, le salarié faire part de sa demande en mentionnant le montant du paiement souhaité. Pour éviter une erreur de compréhension, il est préférable d’indiquer le montant souhaité en nombre et en lettres. Cette demande peut être faite par courrier mais cela occasionne des frais et délais postaux qui peuvent être gênants. La majeur partie des entreprises acceptent les demandes par mail ou via un formulaire mis à disposition par le service paie de votre employeur.

Avant de faire une demande d’acompte, renseignez vous sur la procédure en vigueur dans votre entreprise pour être le plus efficace possible. A défaut, optez pour une demande par lettre qui reste le moyen commun à toutes entreprises. Si vous ne savez pas à qui adresser cette demande, transmettez la à votre service des relations humaines ou à votre supérieur hiérarchique direct.

Quel montant peut-on demander ?

Le montant que l’on peut demander ne peut excéder la moitié de votre salaire mensuel sauf accord exceptionnel de votre employeur mais rien ne l’y oblige.

Le montant demandé par les salariés est régulièrement le maximum car il s’agit de faire face à une difficulté financière passagère.  Il faut bien prendre la somme versée en acompte sera amputée sur le prochain salaire. Il apparaitra sur votre prochaine fiche de paie en déduction.

Exemple par le calcul : je gagne 1200 euros nets par mois et je fais une demande d’acompte le 05/01. Ma demande est acceptée et je reçois 600€ pour le paiement de mon acompte le 15/01. Mon prochain virement de salaire ne sera que de 600€ : mes 1200€ de rémunération habituelle – les 600€ de mon acompte.

Comment obtenir son acompte sur salaire ?

Comme expliqué précédemment, l’acompte est un droit pour le salarié et peu de conditions peuvent entraver ce droit. Il est surtout utile de rappeler qu’une demande formulée dans les délais et en respectant la procédure prévue par votre entreprise aura plus de chance d’aboutir rapidement. 

Comme chaque demande dans le milieu professionnel, c’est d’abord un échange entre humains et plus la demande est faite de façon cordiale et organisée, plus la personne en charge d’y répondre le fera avec qualité.

Quelles autres demandes financières effectuer auprès de son employeur ?

Si un acompte ne suffit pas à répondre à vos besoins financiers du moment, vous pouvez demander à votre employeur une avance sur salaire, qui correspond à un prêt que vous octroie votre entreprise et qu’il conviendra de rembourser selon les modalités que vous aurez établi.

Certains entreprises proposent même l’équivalent d’un crédit à leurs salariés, qui s’apparente en tous points à un crédit à la consommation mais avec des taux et des modalités d’octroi et de remboursement plus simples.

Si tous les dispositifs financiers proposés par votre employeur ne répondent pas à vos besoins d’argent, il est possible qu’une cellule d’assistance sociale soit présente au sein de votre société et que vous puissiez y recourir gratuitement. Ce dispositif souvent présent dans les grandes entreprises et permet de se confier sur sa situation et d’essayer de trouver des solutions intra-entreprise ou dans les institutions  habituelles.

Modèles de phrases ou de mail pour demander un acompte sur salaire

Naviguer dans les eaux troubles de la requête d’avance salariale demeure un défi pour bon nombre de salariés. Souvent on se demande peut-on demander un acompte sur salaire ? La crainte de l’échec, l’incertitude quant à la formulation appropriée, entrave l’expression de cette demande légitime. La préparation s’annonce comme un facteur de réussite inéluctable dans cette démarche. Utiliser un ton courtois, professionnel et respectueux est de mise pour voir aboutir sa sollicitation.

Un modèle de mail simple et professionnel peut commencer de la façon suivante :

Cher(e) [Nom du supérieur],

J’ose exprimer par ce mail mon souhait d’obtenir un acompte sur salaire. Mes circonstances financières actuelles, bien que temporaires, me poussent vers cette mesure exceptionnelle. J’ose espérer votre bienveillance pour l’aboutissement de ma requête.

Il ne s’agit nullement de se morfondre dans les détails personnels, mais plutôt d’approcher la problématique avec dignité.

A la lumière de ma situation financière éphémèrement précaire, je sollicite une avance sur la rémunération de [mois]. Donnez-moi l’opportunité de discuter des modalités de remboursement qui seront conformes aux règlements de l’entreprise.

Vous pourriez ajouter une expression de reconnaissance, telle que : J’apprécie votre compréhension et serais ravi de mettre en place un plan de remboursement qui conviendra à toutes les parties.

L’occasion se présente pour évoquer votre engagement envers l’entreprise en mentionnant par exemple : Je souligne mon dévouement pour [nom de l’entreprise] et ma volonté de compenser cet acompte de manière réfléchie et respectueuse des politiques de l’entreprise.

L’art de demander une avance salariale résiderait donc dans l’aptitude à se montrer respectueux, concis et objectif tout en exprimant clairement son besoin et son plan de remboursement.